A noter !

Départ des promenades du coin de la rue de Ganay et du boulevard du Maréchal Lyautey à Milly le mercredi à 14 heures toute l'année et le lundi à 14 heures également, mais uniquement de mars à octobre (hors période de chasse).
Si nous en avons la possibilité, nous ferons du covoiturage pour varier les points de départ.

Pour nous contacter :
promenonsnousdans@gmail.com
Catherine Legendre : 06 11 20 15 05
Arlette Weber : 06 85 15 46 82

Si vous aussi avez des photos de la forêt de Fontainebleau (paysages, flore, faune) particulièrement jolies, drôles ou insolites que vous aimeriez partager, envoyez-les nous et nous les publierons pour que chacun-e puisse les admirer en cliquant ici

Au cours de nos promenades, nous avons essayé d'identifier la flore particulièrement riche que nous avons pu rencontrer. Retrouvez-la ici.

Et pour en savoir un peu plus sur ce qui se passe dans la forêt domaniale...

Cavalier et rhododendrons

Covoiturage jusqu'au parking de la Gorge à Véron puis tout droit chemin de Milly à Coquibus, direction la Grotte du Cavalier ... Le chemin est blanc, non pas de neige mais de pétales d'acacias. L'air embaume !



Sur le bord du chemin, des platanthères (ce sont des orchidées sauvages) et, en se penchant un peu plus, de magnifiques insectes (sans doute un syrphe) :



Un petit sentier à gauche nous emmène d'abord à la Grotte du Cavalier :



                    
 puis direction les rhododendrons : 
                                  
                                         
                               














Enfin, visite à la Grotte des Maréchaux (Coquibus 1) mais sans y entrer, personne n'a envie de ramper ... 

















Direction la Platière, nous allons faire une pause à la Mare du Coquibus
                     

         
            Lucine ?
Au-dessus de la mare, c'est un ballet incessant de libellules, mais difficile de les prendre en photo !









Lui est beaucoup moins difficile à photographier, encore que ...

L'endroit est idéal pour une pause : des rochers arrondis forment des sièges assez confortables et une réserve d'eau centrale nous invite à y délasser les pieds échauffés ...







Le paysage est largement parsemé de bouquets d'oseille sauvage qui l'enluminent tandis qu'au bord du chemin, plus discrètes mais tout aussi belles, on trouve la petite sanguisorbe (ou petite pimprenelle) et la gesse :




Pas besoin d'aller très loin pour découvrir des merveilles, en voici pour exemple ce cétoine doré dans un bouton d'or :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire