A noter !

Départ des promenades du coin de la rue de Ganay et du boulevard du Maréchal Lyautey à Milly le mercredi à 14 heures toute l'année et le lundi à 14 heures également, mais uniquement de mars à octobre (hors période de chasse).
Si nous en avons la possibilité, nous ferons du covoiturage pour varier les points de départ.

Pour nous contacter :
promenonsnousdans@gmail.com
Catherine Legendre : 06 11 20 15 05
Arlette Weber : 06 85 15 46 82

Si vous aussi avez des photos de la forêt de Fontainebleau (paysages, flore, faune) particulièrement jolies, drôles ou insolites que vous aimeriez partager, envoyez-les nous et nous les publierons pour que chacun-e puisse les admirer en cliquant ici

Au cours de nos promenades, nous avons essayé d'identifier la flore particulièrement riche que nous avons pu rencontrer. Retrouvez-la ici.

Et pour en savoir un peu plus sur ce qui se passe dans la forêt domaniale...

Parmi les orchidées ...

En voiture jusqu'à la route de Gironville, pour découvrir notamment les orchidées sauvages :

Voici tout d'abord le gaillet odorant, qui porte très bien son nom !
... puis le sainfoin, dressé en bouquet

Et les premières orchidées : à gauche, les "hommes pendus", à droite, un orchis pyramidal


Voilà pourquoi on les appelle "homme pendu" :

 Ça, c'est l'orchis singe : sous le "casque", la tête du singe avec ses gros yeux, ses longs bras qui pendent, et entre ses "jambes", la queue
A droite de l'homme pendu, l'orchis bouc, pas encore fleuri. Il n'est pas possible de mettre les odeurs sur ce blog, vous ne comprendrez donc pas immédiatement d'où cette orchidée tient son nom !
                   

                                     
 Éclatant, l'orchis pyramidal :
                                               
 Et voici le platanthère :

                                  
Pour un court moment, nous quittons les "orchis" pour les "ophrys" : ici un ophrys abeille
                            
Un peu plus loin, les orchis pyramidaux sont légion !

Il n'y a pas que des orchidées : voici les géraniums sanguins et les hélianthèmes communs :

Personne ne fait attention à cette fleur très commune, mais on rigole moins quand on doit écrire son nom : l'hippocrépis à toupet :

Au creux de ce géranium sanguin, un bijou : c'est un coléoptère, probablement une cétoine dorée

          
fusain

Ce n'est pas une orchidée, mais un épiaire droit

 Beaucoup d'orchis singe au milieu des hippocrépis à toupet
                 
Pour changer un peu des fleurs, un magnifique papillon bleu : l'Argus
                                   
Il fait très chaud, nous entrons dans le sous-bois, accueillies par les silènes penchés
                                      

           Sur cette feuille, des petites billes, ce sont des œufs de papillon
                                       

                          
         


Encore une orchidée, le céphalanthère blanc :

















Les orchis pourpres se font rares, pour elles, c'est déjà la fin de la saison :

                      

                                       
Sur le chemin du retour, bien caché, un orchis singe :


Et, ici aussi, la "gueule de monstre" des fougères qui se déplient :
                                   

                       

Euphorbe petit-cyprès
Orchis bouc
                     
Hommes pendus


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire